Glossaire des carrosseries

Glossaire

des termes utilisés par les constructeurs américains dans les année 1930

 

A ses débuts, l'automobile est littéralement une voiture sans chevaux ; les mécaniciens qui l'inventent installent leurs moteurs et leurs transmissions sur des voitures hippomobiles dont ils ont enlevé les brancards du cheval. Pour simplifier leur tâche, ils utilisent des voitures légères, qui portent les appellations que les carrossiers (les fabricants de carrosses) leur ont données ; cabriolet, victoria, milord, phaéton, landau, berline ou coupé. Les automobiles adoptent logiquement le nom de ces voitures dont elles dérivent.

Mais avec le développement de l'automobile de masse aux Etats-Unis, ces appellations sont utilisées pour désigner indistinctement les différents modèles que proposent leurs nombreux constructeurs. Pour attirer la "lumière blanche de la publicité" sur leurs nouvelles voitures, ces derniers n'hésitent pas à créer des mots nouveaux, association d'appellations anciennes ou purs néologismes. Et, pour faire plus chic, les constructeurs américains reprennent également des mots français sans se soucier de l'opportunité de leurs choix.

En 1922, pour mettre de l'ordre dans les dénominations les plus diverses et les plus contradictoires proposées par les constructeurs, la SAE décide de définir clairement 15 types de carrosseries qui doivent permettre à tous les constructeurs de désigner leurs modèles de façon homogène dans le temps : roadster, coupé, phaeton, sedan, berline, limousine, brougham, landaulet, cabriolet, sedan-landaulet, berline-landaulet, coupé-landaulet, limousine-landaulet, brougham-landaulet., et close-coupled sedan.

Dix ans plus tard, cette liste est déjà oubliée, et les constructeurs des années 1930 reprennent de plus belles leurs envolées lyriques pour désigner les carrosseries de leurs modèles. Au-delà de ces considérations avant tout publicitaires, la plupart des constructeurs ont tacitement adopté une douzaine de mots pour désigner les carrosseries des voitures.

I. Les carrosseries entièrement découvertes.

1. Roadster :

1927 cadillac lasalle 25a

La Salle Roadster 1927

Voiture décapotable à deux portes sans vitres latérales, à deux places et disposant d'un espace ou d'un coffre pour les bagages à l'arrière. Le pare-brise peut être rabattable, des rideaux translucides peuvent être installés à la place des vitres en cas d'intempéries et il peut y avoir un siège supplémentaire pour une ou deux personnes dans le coffre arrière ; dans ce cas, l'ouverture du coffre se fait d'avant en arrière.

1928 ford rumbleseat

Ford roadster, 1928

Ce siège supplémentaire est désigné sous l'appellation de "rumble seat" (du verbe to rumble (gronder) parce que les passagers qui y prennent place n'entendent que le bruit de roulement et les bruits d'échappement), de "dickie (ou dickey) seat" (du fait du plastron (dickey) porté par les cochers anglais qui étaient assis à l’arrière des calèches) ou de siège "spider" (parce qu'il faut l'agilité d'une araignée pour y accéder ; certains constructeurs installent d'ailleurs un petit marchepied sur l'aile arrière pour faciliter la manœuvre). Toujours spirituels, les américains l'ont très rapidement surnommé par le sobriquet de "siège de belle-mère" (mother-in-law seat) …

Certains constructeurs font dans le pléonasme en désignant cette carrosserie comme une 2 Door Roadster et d'autres (Lincoln, Chrysler) évoquent un Sport Roadster pour en souligner l'aspect sportif.

2. Convertible (ou 2 Door Convertible) :

1925willssainteclaire philips

Wills Sainte Claire, cabriolet par Philips, 1925

Voiture décapotable à deux portes  avec des vitres,  et disposant d'un espace ou d'un coffre pour les bagages à l'arrière. Il existe des modèles à une rangée de siège pour 2 ou 3 passagers et des modèles à deux rangées de sièges pour 4 ou 5 passagers ; les modèles à quatre places sont appelés Victoria (voire Convertible Victoria), désignation parfaitement exacte pour un carrossier. Les modèles à une seule rangée de siège peuvent être équipés, comme le roadster, d'un siège supplémentaire pour une ou deux personnes dans le coffre arrière.

3. Speedster :

1932 chrysler imperial custom speedster 1

Chrysler Custom Imperial 1932

Voiture similaire à la 2 Door Convertible mais avec une seule rangée de siège et sans accès extérieur au compartiment à bagages, pour mettre en avant la finalité sportive de la voiture (à la limite, il y a une trappe pour un sac de golf sur le côté derrière la porte). A l’origine, la capote n’est pas fixée à la carrosserie mais elle peut s’y adapter en cas de besoin puis, à partir de 1930, elle est camouflée sous un petit capot métallique.

Auburn speedster

Le groupe Cord élabore le Boattail Speedster qui a une section arrière effilée en forme de carène de bateau (un dessin original du comte Alexis de Saknoffsky, brillamment repris par Gordon Buerhig).

4. Phaeton (se prononce fayt’n) :

1926 imperial 1

Chrysler Imperial, 1926

Voiture décapotable à quatre portes avec deux rangées de sièges fixes pour 4 ou 5 personnes et un compartiment arrière allongé pour favoriser l'espace aux jambes des passagers arrière ou pour accueillir éventuellement des sièges rabattables pour deux passagers supplémentaires. Une capote est fixée à l'arrière pour recouvrir l'intégralité du compartiment jusqu'au pare-brise en cas de besoin. Cette carrosserie est parfois désignée par ses appellations anglaises de Tourer (voire Tourster pour ceux qui veulent la faire rimer avec roadster et speedster) ou de Touring Car, ou par son appellation française de Torpédo.

1930 duesenberg phaeton copie

Duesenberg J, 1929

Certains modèles reçoivent un deuxième pare-brise pour protéger les passagers arrière des remous de l'air ; ce pare-brise repose sur un auvent qui se soulève à l'ouverture des portes (les américains appelle cette pièce un "cowl") ; il s'agit alors d'un Dual Cowl Phaeton. Certains constructeurs précisent même 4 Door Dual Cowl Phaeton.

1929 graham paige griswold

Graham-Paige Model 615 carrossé en phaeton par Griswold, 1929

Enfin, la voiture peut être équipée de plusieurs rideaux latéraux (translucides au niveau des portes) pour protéger les passagers en cas d'intempérie ; la voiture peut alors rouler par tous les temps, et la voiture s'appelle alors un All Weather Phaeton (ou All Weather Dual Cowl Phaeton).

II. Les carrosseries entièrement fermées.

5. Coupé (souvent écrit Coupe, et parfois désigné comme 2 Door Coupe

[la prononciation est toujours ku:'pei, celle de ku:p n'apparaissant qu'après la deuxième guerre mondiale]) :

Buick coupe 1929

Buick Coupe, 1929

Voiture fermée à deux portes avec vitres latérales descendantes, à une rangée de sièges fixes pour deux ou trois personnes et disposant d'un coffre à bagages à l'arrière. Comme sur le roadster, il peut y avoir un siège supplémentaire pour une ou deux personnes dans le coffre arrière (et l'expression de "siège de belle-mère" prend alors tout son sens, les passagers arrière étant totalement isolés des passagers avant). Certains constructeurs distinguent le Business Coupe, qui ne peut pas recevoir de siège spider.

1928 hudson

Hudson Coupe, 1928

Il existe par ailleurs le Club Coupe qui dispose d'un habitacle plus grand avec une rangée de siège arrière. Le volume de l'habitacle arrière doit être de moins de 1 m3 (soit 33 pieds cubiques) ; au dessus, c'est une 2 Door Sedan. Certains constructeurs distinguent l'Opera Coupe qui dispose d'un siège passager plus petit que le siège conducteur et qui se rabat pour faciliter l'accès au siège arrière, mais certains constructeurs (comme Ford) désignent cette carrosserie sous le nom de … Victoria ! (mais là, ce n’est plus une appellation correcte pour un carrossier).

1929 lasalle series 328 5 passenger coupe

LaSalle Série 328, 5 passenger Coupe

 

6. Sedan (se prononce si-dan) :

Carrosserie fermée avec deux rangées de sièges fixes pour quatre ou cinq passagers avec éventuellement des sièges rabattables pour deux passagers supplémentaires dans l'habitacle, qui n’a jamais de séparation intérieure. La carrosserie habituelle a quatre portes équipées de vitres descendantes, des vitres de custode non fixes et d'un toit fixe. Mais il existe des Sedan sans vitres de custode (certains précisent d’ailleurs le nombre de vitres latérales (4 ou 6) dans leurs appellations).

Certains constructeurs parlent de 4 Door Sedan, et ils en précisent le nombre de passagers : il y a ainsi des 4 Door Sedan 5 Passenger, des 4 Door Sedan 7 Passenger et des 4 Door Sedan 8 Passenger (quand le nombre de passagers n'est pas indiqué, il s'agit généralement d'une voiture pouvant accueillir 6 passagers).

Il existe aussi la Close-coupled Sedan qui désigne une Sedan à 4 portes mais à 4 places seulement du fait de la largeur réduite de l’habitacle qui permet d’obtenir une allure plus racée sans allongement de l’empattement. La rangée de sièges arrière est placée en avant de l’essieu arrière.

Enfin, certains constructeurs proposent des Sedan qui n'ont que deux portes : les 2 Door Sedan. Dans ce cas, le volume du compartiment arrière doit être supérieur à 1 m3 (33 pieds cubiques), sinon il s'agit d'un Coupé. Ford désigne ses versions 2 Door ‘Tudor’, et ses versions 4 Door ‘Fordor’ …

Ford tudor Ford fordor

Ford Tudor, 1932                                                       Ford Fordor, 1932

Occasionnellement, une telle voiture équipée de vitres de custode est désignée par son appellation européenne de Coach. Ford distingue les deux versions en indiquant le nombre de vitres en dehors du pare-brise : il propose ainsi le 3 Window Coupe et le 5 Window Coupe.

7. Berline :

Voiture similaire à la Sedan, mais dont l'habitacle est divisé en deux par une séparation intérieure derrière le siège avant. La vitre de séparation peut s'ouvrir soit verticalement soit horizontalement. Cadillac baptise cette carrosserie Imperial.

Certains constructeurs utilisent l’appellation de Berline pour désigner une Sedan équipée de vitres plus petites qui permettent aux passagers de voir sans être trop vus, et d’autres pour décrire une Sedan à 4 portes et 4 passagers avec ou sans séparation intérieure, mais d’allure plus sportive (… la close-coupled Sedan n’a pas de séparation intérieure, et ses sièges arrière sont placés en avant de l’essieu arrière).

III. Les carrosseries des voitures de maître.

Ces voitures sont destinées à être conduites par un chauffeur (en français dans le texte) qui, à l’instar de ces ancêtres cochers, ne prend jamais place dans l’habitacle destiné aux passagers … Entièrement dérivée de son ancêtre hippomobile, la voiture de maître se présente ainsi avec deux compartiments ; celui du chauffeur qui est « extérieur », c'est-à-dire qui est équipé d’un pare-brise, à la rigueur d’un toit, mais jamais de vitres latérales, et celui des passagers qui est « fermé ».

8. Limousine (ou 4 Door Limousine) :

Voiture partiellement fermée avec un toit fixe qui s'étend sur toute la longueur de l'habitacle jusqu'au pare-brise. Le compartiment arrière est entièrement fermé ; il comprend une rangée de sièges fixe pour deux ou trois passagers et des sièges rabattables pour deux ou trois passagers supplémentaires ; il a deux portes équipées de vitres descendantes et des vitres de custode, et la vitre avant le séparant du chauffeur peut s’ouvrir.

Normalement, une limousine est prévue pour 8 passagers, mais il existe des 4 Door Limousine 6 Passenger, qui n’accueillent que 6 passagers et des 4 Door Limousine 7 Passenger qui n'accueillent que 7 passagers.

9. Brougham (se prononce broom) :

1930 duesenberg town cabriolet copie

Duesenberg J, 1929

Voiture similaire à la limousine mais avec le compartiment chauffeur découvert. Une capote souple repliable contre le panneau avant du compartiment passager est parfois disponible pour protéger le chauffeur des intempéries.

Cette carrosserie est également appelée par ses appellations françaises de « Coupé Chauffeur » ou de « Coupé de Ville », ou par son appellation espagnole de « Sedanca » …

L’appellation de Coupé de Ville est rapidement traduite en Town Car, qui elle-même est parfois remplacée par celle de « Town Sedan ».

Comme la Limousine, il existe des 4 Door Town Car 7 Passenger, des 4 Door Town Sedan 5 Passenger, 4 Door Town Sedan 6 Passenger et des 4 Door Town Sedan 7 Passenger.

10. Landaulet :

1918cadillac type57 hollander morrill

Cadillac Type 57, carrossée en landaulet par Hollander & Morrill, 1918

Carrosserie similaire à la Brougham, mais avec un compartiment arrière plus court (qui ne peut donc pas recevoir de sièges rabattables supplémentaires) et équipé d’une capote au-dessus de la banquette arrière. Le chauffeur dispose d’une capote en cas d’intempéries. Le compartiment arrière comporte une rangée de sièges fixe pour deux ou trois passagers. Seules les portes ont des vitres descendantes.

Certains landaulets ne sont pas équipés d’une capote à l’arrière. Dans ce cas, les montants de custode sont recouverts de tissu ou de cuir et de compas pour simuler la présence d’une capote.

11. Cabriolet :

Carrosserie similaire à la Brougham mais avec les caractéristiques du landaulet. Le pied milieu peut être démontable ou pas. Le toit est amovible intégralement ou en partie, à l'avant ou à l'arrière. Toutes les vitres, y compris celle de la séparation chauffeur, sont démontables, dans l'éventualité de rouler entièrement découvert. Le compartiment arrière a une rangée de sièges fixe pour deux ou trois passagers et des sièges rabattables pour deux passagers supplémentaires.

12. Landau (se prononce lan-daw) :

Limousine ayant des sièges en vis-à-vis dans le compartiment arrière, et un toit souple qui s'ouvre entièrement.

IV. Les appellations mixtes.

Progressivement, le terme de ‘convertible’ finit par désigner toutes les carrosseries entièrement ouvertes, quel que soit le nombre de portes, de vitres ou de passagers. Il existe ainsi des 4 Door Convertible 5 Passenger, c'est-à-dire des voitures décapotables à quatre portes et deux rangées de sièges pouvant accueillir 5 passagers. Parallèlement, le terme de ‘sedan’ fini par désigner toutes les carrosseries fermées. Puis, au fur et à mesure que les années 1930 s’écoulent, les carrosseries ouvertes tendent à disparaître jusqu’à ce que les constructeurs estiment nécessaire de préciser les carrosseries qui sont décapotables en faisant précéder leur appellation du mot ‘Convertible’.

Des appellations nouvelles apparaissent, constituées par l’association de mots parfaitement antinomiques. Ainsi, l’appellation de "Convertible Roadster" combine celle de Convertible, qui désigne une voiture décapotable à vitres latérales, et celle de Roadster qui désigne une voiture décapotable sans vitres latérales. Celle de "Convertible Coupe" combine l’appellation de Convertible qui désigne une voiture décapotable et celle de Coupé qui désigne une voiture fermée. Et Cord présente même une " Convertible Sedan" qui désigne une Sedan aux entourages de vitres fixes ou démontables avec des vitres descendantes et un toit repliable ! Et il y a également des  "Convertible Berline".

De son côté, la formule du landaulet s’étend à toutes les autres carrosseries et il apparaît la Sedan Landaulet, à la carrosserie identique à la Sedan mais avec un toit décapotable à partir des portes arrière (Cadillac la désigne par l’appellation de Landaulette), la Berline Landaulet, la Limousine-Landaulet, la Brougham Landaulet et même le Coupé-landaulet !

1928 341a landaulette

Cadillac Série 314-A Landaulette, 1928

Avec la crise économique des années 1930, les riches clients arrêtent de se montrer à bord de voitures où le chauffeur est exposé aux vues de tout un chacun ; l’âge des voitures de ville est terminé. Mais certaines de leurs appellations continuent d’être utilisées. Ainsi, la brougham désigne les versions luxueuses des sedans, et l’appellation de limousine remplace progressivement celle de berline. En revanche, les landaulets, cabriolets et landaus disparaissent des catalogues des constructeurs américains.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site