Les Light Trucks

Dès 1917, Chevrolet développe une gamme de véhicules utilitaires légers à partir de ses voitures. La 490 et ses successeurs sont ainsi transformés en camionnettes, pickups et station wagons avec des carrosseries en bois faciles à construire et à adapter. Avec le 'Carryall Suburban' de 1935, Chevrolet entreprend la fabrication de ces utilitaires avec des carrosseries en acier. Les années d'après guerre voient un développement considérable des pickups, ces utilitaires à benne ouverte dignes descendants des chariots de la conquête de l'Ouest. Avec le développement des maisons secondaires à la fin des années 1950, de plus en plus de citadins souhaitent disposer d'une voiture qui associe le confort habituel de leur berline aux capacités de franchissement des véhicules tout-chemin et tout-terrain. Chevrolet y répond en 1959 avec l'El Camino, un pick-up établi sur la base d'une Biscayne. En 1961, sur la base de la Corvair, Chevrolet propose une gamme de véhicules utilitaires dont le fourgon Corvan qui donne naissance au célèbre Van. Puis en 1967, face au succès des Jeep Wagoneer et International Scout, Chevrolet développe une version plus civilisée de son Carryall, le Suburban, rejoint en 1969 par sa version à empattement réduit : le Blazer. Enfin, à la suite de la prise de participation de la GM dans le capital du constructeur japonais, Chevrolet diffuse aux Etats-Unis le LUV, un Isuzu Faster rebadgé. En 1980, la gamme des light trucks comprend 6 modèles répartis dans 4 catégories ; les traditionnels pickups type C/K (empattements de 2,98 m, 3,34 m et 4,18 m, moteurs 6 et 8 cylindres de 4,1 à 7,4 l, cabines à 2, 3 et 4 portes, bennes ‘Stepside’ et ‘Fleetside’, 2 roues motrices (type C) et 4x4 (type K)), les SUV Blazer (empattement de 2,70 m, 2 portes, 4,69 m de long, moteurs 6 et 8 cylindres de 4,1 à 6,2 l) et Suburban (empattement de 3,29 m, 4 portes, 5,56 m de long, moteurs 6 et 8 cylindres de 4,1 à 7,4 l), le 'Van' décliné en version de base (empattements de 2,79 m et 3,17 m, carrosseries tôlées à 2 portes et vitrées à 4 portes de 4,53 m et 5,14 m de long, moteurs 6 et 8 cylindres de 4,1 à 7,4 l) et Beauville (idem mais mieux équipé), le coupé utilitaire El Camino (empattement de 2,74 m, longueur de 5,13 m, moteurs 6 et 8 cylindres de 3,8 à 5,7 l), et le pick-up compact LUV (empattements de 2,60 m et 3 m, moteurs 4 cylindres de 1,8 l, 2 et 4 roues motrices).

Des nouveaux venus (1982-1990).

Comme pour sa gamme de voitures, Chevrolet applique le programme de réduction des dimensions en présentant le pick-up de taille moyenne S-10 (empattements de 2,75 m, 3 m et 3,12 m, 2 et 4 portes, moteurs 4 et 6 cylindres de 1,9 à 4,1 l) en 1982 puis le SUV dérivé, S-10 Blazer (empattements de 2,55 m et 2,72 m, 2 et 4 portes, 4,32 m et 4,49 m de long, moteurs 4 et 6 cylindres de 1,9 à 4,3 l). Cependant, les pick-up C/K et les SUV Blazer et Suburban qu'ils étaient censés remplacer continuent leurs carrières. En fait, les normes CAFE étant moins sévères pour les 'light trucks', le constructeur n'a pas besoin de les supprimer aussi vite de son catalogue, et les améliorations portées aux moteurs permettent ensuite de les maintenir en production. Toutefois, le pick-up S-10 remplace le LUV. Enfin, en 1985, pour concurrencer le Voyager de Chrysler, Chevrolet lance son premier monospace, l’Astro (empattement de 2,82 m, carrosseries de 4,49 m et 4,75 m de long, moteurs 4 et 6 cylindres de 2,5 et 4,3 l), développé sur la base du S-10. En définitive, le seul véhicule qui est retiré du catalogue sans être remplacé est le pick-up El Camino en 1987.

En 1990, la gamme des light trucks se décline ainsi en 3 familles ; pickups, SUV et vans, elles mêmes composées de véhicules de grande taille (full size) et de véhicules compacts. Au total, la gamme comprend 9 modèles : les pickups full size C/K, le pick-up compact S-10, les SUV full size Blazer et Suburban, le SUV compact S-10 Blazer, les vans ‘Van’, Beauville et Astro et le minivan Lumina APV.

Stabilité (1991-2001).

Jusqu’en 2001, Chevrolet modernise régulièrement ses modèles en apportant les retouches cosmétiques habituelles et en remplaçant les modèles vieillissants par ceux des nouvelles générations : C/K en 1988, Blazer et Suburban en 1992, S-10 en 1994, S-10 Blazer et Astro en 1995, Van et Beauville en 1996, Lumina APV en 1997, puis à nouveau C/K en 1999 et Blazer et Suburban en 2000. Au passage, Chevrolet rebaptise le Blazer ‘Tahoe’ en 1995 (le S-10 Blazer devenant alors simplement Blazer), le Van et le Beauville deviennent ‘Express’ en 1996 et les pick-up C/K ‘Silverado’ en 1999. Modèle entièrement différent du Lumina APV, le nouveau minivan (clone de l’Opel Sintra) est appelé ‘Venture’ en 1997.

Nouvelle vague (2002-2012).

A partir de 2002, Chevrolet multiplie son offre en proposant un véhicule dans de nouvelles sous-familles de ses familles existante puis en développant la famille des ‘cross-over’.

La famille des SUV est complétée en 2002 par l’Avalanche (5,63 m de long), un SUT (sport utility truck) c’est-à-dire un pick-up 4 portes dérivé du Suburban,  et par le TrailBlazer (4,87 m et 5,28 m de long) un autre SUV de taille moyenne (NB : depuis 1998, le créneau des SUV compacts est occupé par le Tracker d’origine Isuzu). Celle des pick-up est complétée par un pick-up sportif au style néo-rétro, le SSR (Super Sport Roadster, 4,86 m de long) en 2003, et par le Colorado, un pick-up de taille moyenne (4,88 m et 5,26 m de long) en 2004. Et celle des vans par les minivans Uplander (4,85 m et 5,19 m) en 2005 et HHR (Heritage High Roof, 4,47 m de long) en 2006. Chevrolet propose son premier cross-over en 2005, l’Equinox (4,80 m de long), suivi en 2009 par le Traverse, un cross over de grande taille (5,20 m de long), et pour l’année modèle 2012 par le Captiva Sport, un cross-over compact, clone de l’Opel Antara (4,60 m de long).

Certains modèles ne durent que le temps d’une mode ; le SSR est arrêté en 2006, le HHR en 2011. Des modèles plus anciens sont abandonnés ; l’Astro et le Venture en 2005, l’Uplander en 2008, le Blazer (ex S-10 Blazer) et le TrailBlazer en 2009. Fidèle à son habitude, Chevrolet assure le vieillissement dynamique de sa gamme en procédant aux modifications cosmétiques usuelles et en renouvelant les générations de ses modèles : S-10 en 2005, Blazer en 2006, Silverado, Tahoe, Suburban et Avalanche en 2007, S-10 à nouveau et Equinox en 2010. Enfin, pour les rendre plus économes, Chevrolet les propose en versions Flex-Fuel et hybrides.

Succès commerciaux.

Si avant les années 1980 la production des light trucks reste confinée à un marché de niche, la situation change radicalement à partir de là et elle dépasse définitivement celle des voitures particulières au tournant des années 1990 pour dépasser régulièrement le 1,5 million d’exemplaires. Les années 2000 confirme la domination des light trucks avec plus de 1,8 million d’unités par an depuis 1999 (et un maximum de 1.896.191 en 2002). Le Silverado représente à lui seul plus du tiers de ce total. Mais la crise de 2008 frappe ce marché de plein fouet et la production chute à moins de 700.000 unités en 2009 (avant de remonter à quelques 800.000 en 2010) ; mais même à ce niveau, elle dépasse toujours de loin la production des voitures.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site