Les Séries de Cadillac

Jusqu'en 1908, comme la plupart de ses concurrents, Cadillac désigne ses productions en déclinant l'alphabet au fur et à mesure des évolutions apportées au modèle de base : la Cadillac Model A devient ainsi Model B, puis C, E, F, K, M, S et T. En 1905, ce modèle à moteur monocylindre est épaulé par une nouveau modèle à moteur à 4 cylindres : le Model D qui est à son tour décliné en Model G, H et L. En décembre 1908, Cadillac abandonne le moteur monocylindre et se recentre sur une nouvelle version de son Model G.

Ce nouveau modèle est désigné par la puissance de son moteur : 30 (Thirty). Mais les augmentations successives de la cylindrée et de la puissance rendent rapidement obsolète cette appellation ; En 1912, la voiture est uniquement désignée sous le nom de Cadillac.

En 1915, avec la présentation du V8 en 1915, les Cadillac sont désignées par référence à leur cylindrée. Les modèles qui se succèdent jusqu’en 1925 affichent ainsi les deux premiers chiffres de leur cylindrée exprimée en cm3 (les Types 51, 53, 55, 57, 59 et 63 font ainsi référence à leurs moteurs de 5,1 litres à 6,3 litres) ; un moyen pratique de succéder à la 30 !

En 1926, la marque bascule du système métrique au système impérial en désignant ses modèles par leur cylindrée en pouces cubes (cubic inches, c.i.) : la Série 314 est ainsi appelée en référence à son moteur de 314 pouces cubes de cylindrée, c'est à dire 5.146 cm3. Elle est suivie en 1928 par la Série 341 à la cylindrée portée à 5.588 cm3 (341 c.i). puis en 1930 par la Série 353 à la cylindrée portée à 5.785 cm3 (353 c.i). Cette année là, Cadillac présente en plus la Série 452 à moteur V16 de 7.407 cm3 puis la Série 370 à moteur V12 de 6.030 cm3. Et en 1931, le V8 est porté à 5.817 cm3 pour la Série 355. Les Séries 355, 370 et 452 sont alors reconduites jusqu'en 1934, chaque millésime étant distingué par les lettres A, B, C et D accolées au numéro de la série.

En 1934, la Cadillac Série 355-D est proposée avec trois longueurs d’empattements : le court, de 3,25 m, le normal, de 3,45 m, et le long, de 3,70 m, qui est également utilisé par les modèles V12 (370-D) et V16 (452-D). Chaque châssis reçoit une gamme de carrosseries adaptées, fabriquées par Fisher sur le châssis court et sur le châssis normal, et par Fleetwood sur le châssis long. Pour l’usine, ces gammes de carrosseries sont respectivement désignées en tant que Série 10, Série 20 et Série 30. Dans les publicités, les modèles sont désignés en tant que Cadillac et Cadillac-Fleetwood.

En 1935, la référence aux cylindrées est abandonnée. La Série 355-D devient Série 10, la Série 370-D Série 40 et la Série 452-D Série 60. Cependant, cette nomenclature est mise à mal par la présence de la LaSalle qui porte la désignation de Série 50. Pour y remédier, Cadillac redéfinit sa nomenclature pour 1936 en distinguant en plus des moteurs les longueurs d'empattement. Les Cadillac V8 à carrosseries Fisher deviennent Série 60, celles à carrosseries Fleetwood Série 70 sur empattement de 3,32 m et Série 75 sur empattement de 3,50 m, tandis que les V12 deviennent Série 80 sur empattement de 3,32 m et Série 85 sur empattement de 3,50 m et que la V16 devient Série 90.

Cette nomenclature va être utilisée jusqu'en 1964 pour la gamme normale et jusqu'en 1987 pour les limousines Série 75. Après l'abandon de ces dernières, Cadillac ressucitera l'appelation 60 Special que la version la plus luxueuse de la Fleetwood portera jusqu'en 1993.


 

×