Le joyau de la Corporation

Billy durant

William Crapo Durant

Dès 1908, Cadillac attire l’attention de William Crapo Durant, le fondateur de la General Motors. Spéculateur brillant, Durant est le premier qui a l’idée de créer une « gamme de produits diversifiée» en regroupant plusieurs marques fabriquant chacune une voiture sur un créneau précis du marché. Il commence à constituer sa corporation en 1904 en achetant Buick, un constructeur prospère. Les bénéfices que Buick réalise lui permettent d’acheter en 1908 la société Olds Motor Work, qui construit l’Oldsmobile, et la firme Oakland. La même année, il décide d’acquérir un constructeur pour le marché supérieur à celui de Buick. Il propose 3 millions de dollars pour acheter Cadillac. C’est Wilfred Leland, le fils de Henry, qui dirige les négociations avec Durant. Il demande 3,5 millions de dollars et offre dix jours de réflexion à l’homme d’affaires. Durand refuse, mais, au vu du succès de la Thirty, il revient, six mois plus tard. Le prix est désormais monté à 4,125 millions de dollars. Durant comprend qu’il joue perdant, mais son hésitation fait grimper la mise à 4,5 millions de dollars. Vaincu, le 29 juillet 1909, Durant paye comptant grâce aux bénéfice de Buick! Il demande toutefois aux Leland de continuer à diriger Cadillac « exactement comme si la marque leur appartenait toujours ».

Liberty v12 maj henry h hap arnold 1

Le Major Arnold à côté du premier moteur Liberty

C’est ce qu’ils font jusqu’en 1917, avant de tomber en désaccord avec Durand au sujet de la production des moteurs d’avions Liberty commandés par le gouvernement américain. En effet, Durand ne fait rien, d’après eux, pour reconvertir toute la production de Cadillac à ce marché. Henry Leland, qui a « seulement 74 ans et [qui est] loin de la retraite » part fonder la Lincoln Motor Company. En six mois, Lincoln emploie 6.000 personnes et devient un des plus gros fournisseurs de moteurs Liberty. Après la guerre, Leland reconvertit son usine à la fabrication de voitures de luxe. Racheté par Ford en 1922, Lincoln est devenu depuis le principal concurrent de Cadillac.

Partiellement éclipsé par son père, Wilfred Leland joue un rôle primordial dans la direction de Cadillac après son achat par Durand. Quand ce dernier est écarté de la General Motors en 1910 à cause de ses actions financières douteuses, c’est Wilferd Leland qui convainc les banquiers, qui veulent dissoudre la corporation et ne conserver que Buick, de ne pas le faire. En 1916, Durand reprend le contrôle de GM et la réorganise, chaque société du groupe devenant une « division ». Mais la famille Du Pont l’écarte définitivement en 1920. A ce moment, la situation financière de Cadillac est stable et son avenir n’est plus remis en cause. D’après Alfred P. Sloan, qui devient président de GM en 1923, Buick et Cadillac sont les seules divisions à réaliser des bénéfices à cette époque. Elles demeurent d’ailleurs aux deux premières places en nombre de ventes de la GM, avant que Sloan réorganise totalement les gammes de prix inférieurs.

Henry wilfred

Wilfred et Henry Leland

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site