CT6 (à partir de 2015)

3 ct6 profil

Introduction.

Cadillac a de grands projets pour se redéfinir : un nouveau siège social à New York, une nomenclature d’appellation non traditionnelle, et toute une série de nouveaux modèles annoncés d’ici 2020. C’est donc peut-être à propos que la marque a choisi le quartier très à la mode de Brooklyn pour présenter sa nouvelle berline de luxe à quatre portes, la CT6, en avant première du salon de New York qui s’est tenu du 3 au 12 avril 2015.

1 ct6 trois quarts avant

La CT6 se positionne dans la gamme Cadillac au-dessus de l'ATS et de la CTS, qui sont de merveilleuses voitures de conducteurs qui ont marqué un changement de philosophie délibéré pour effacer l’image de marque de Cadillac de constructeur de paquebots motorisés par d’énormes V8 ou par des moteurs décevants. La CT6 est clairement destinée à porter ce changement à un niveau supérieur.

L'ambition de Cadillac d’offrir le luxe et les performances d’une voiture allemande ou japonaise sous la robe d’une voiture américaine reste toujours de mise. La nouvelle CT6 vise les plus grandes routières allemandes : Audi A8, BMW Série 7 et Mercedes-Benz Classe S. La Lexus LS et la Jaguar XJ peuvent également faire partie de ce groupe d'élite que la marque de prestige de Detroit a l’intention de rejoindre.

Carrosserie.

2 ct6 dessus avant

A la tête de son équipe de dessin, l'ancien styliste de la filiale australienne de GM, Holden, nommé directeur exécutif pour le style mondial de Cadillac et de Buick en 2013, Andrew Smith a sagement éviter de donner un dessin extrême au nouveau vaisseau amiral de Cadillac, et a préféré adopter le style musclé de ses berlines CTS et ATS. Le dessin n’est peut-être pas aussi flamboyant que les récents concepts Elmiraj ou Ciel, mais il reprend les traits marquants de la CTS – comme les feux de circulation verticaux au bord extérieur des phares, par exemple – en les adaptant aux proportions d’une grande berline. Toutefois, si elle ressemble aux autres modèles de la marque, la CT6 n’est pas une CTS allongée. Son long capot, son grand coffre et son habitacle arrière volumineux lui donnent l’allure surbaissée que lui permet son long empattement et dont elle a besoin dans cette catégorie. Pour Cadillac, ce dessin met en exergue son caractère de propulsion et sa légèreté. Mais le plus important réside dans ses proportions, qui en optimisant le rapport entre l’encombrement et l’habitabilité, offrent un espace aux jambes à l'arrière qui sera apprécié en Chine. Car comme Lincoln avec sa prochaine Continental, Cadillac veut accroître sa part sur ce marché en plein essor pour les voitures de luxe.  Enfin, il y a une bonne raison à ce dessin quelque peu réservé. Si la CT6 devient de facto le haut de gamme de Cadillac, elle ne le restera pas éternellement : la marque prévoit de proposer un modèle encore plus luxueux (éventuellement désigné CT8) capable de rivaliser avec la Mercedes-Benz Classe S et les autres allemandes à empattement long. Aujourd’hui, la CT6 se situe à mi-chemin entre les versions normales et les versions longues des Audi A8 et BMW Série 7. Etablie sur un empattement de 3,109 m, et sur des voies de 1,608 m à l’avant et de 1,626 m à l’arrière, la CT6 mesure 5,182 m de long sur 1,88 m de large et 1,471 m de haut.

Plateforme technique.

La CT6 est le premier modèle de production à utiliser la nouvelle plateforme Omega de la GM, une plateforme destinée aux futurs modèles de grandes voitures et de crossovers de luxe du groupe. Sa construction, qui fait appel à un usage intensif de l’aluminium et qui utilise de l’acier renforcé, donne à la CT6 une solidité structurelle impressionnante tout en réduisant son poids au plus bas. Malgré des dimensions extérieures similaires à ceux des Audi A8 et BMW Série 7, la carrosserie nue est à la fois plus légère et plus rigide que celles de modèles plus petits comme la BMW Série 5 ou l’Audi A6. En fait, Cadillac annonce un poids à vide de 1.654 kg pour la CT6, soit à peu près le même que celui de l’actuelle CTS, malgré un empattement plus long de 21 cm, ce qui la rend beaucoup plus légère que ses rivales.

4 ct6 dessus arriere

La suspension est confiée à des éléments multi-bras à l’avant et à l’arrière, ceux de l’avant utilisant fortement l’aluminium, et aux excellents amortisseurs à bain magnétique Magnetic Ride ControlMC de GM. La direction, assistée électriquement, utilise un système actif à quatre roues directrices. Cette configuration permet d’avoir un rayon de braquage équivalent à celui de la CTS. La marque promet ainsi des qualités uniques de conduite, de maniabilité et de confort et une agilité correspondant aux meilleures modèles du marché et procurant "l'euphorie d'une vraie voiture de pilote."

Sous le capot.

Le CT6 cherche également à dépoussiérer la vieille image de Cadillac dans un autre domaine : celui des moteurs. Pour le moment, un siècle après la présentation de son premier V8 et malgré le fait que ses concurrents en disposent, Cadillac n’a pas présenté de version à 8 cylindres pour la CT6, même si la possibilité existe au sein de la nouvelle gamme de petits V8 de la GM. Mais Johan de Nysschen a promis une version V8 bi-turbo à haute performance pour plus tard. En revanche, une version hybride rechargeable, reprenant la structure technique de la Cadillac ELR, a été présentée au salon de Shangai, qui s’est tenu du 22 au 29 avril 2015.

6 ct6 moteur v6 double turbo

Le moteur de série est donc un tout nouveau V6 de 3,0 litres à double turbo développant 400 chevaux et 55,3 m.kg de couple, équipé d’un système de désactivation de 2 cylindres. Deux autres moteurs sont proposés en option ; un V6 de 3,6 litres de 335 ch. et le 4 cylindres ‘LTG’ de 2,0 litres turbocompressé à injection directe développant une puissance de 272 ch. à 5.500 tr/mn et offrant un couple de 40,7 m.kg à 3.000 tr/mn. Tous ces moteurs sont accouplés à la transmission automatique ‘M5N’ à huit rapports, celle de la version V6 turbo disposant d'un étagement plus axé sur la performance. Enfin, la 4 cylindres est une propulsion, disposant d’un rapport de pont de 3,27 :1, tandis que les 6 cylindres ont une transmission intégrale qui dispose de trois modes de conduite : 40% du couple à l'avant et 60% à l’arrière dans les conditions normales, 50/50 dans des conditions hivernales, et un mode sport qui envoie 70% de la puissance du moteur vers l'arrière. Les chiffres de consommation ne sont pas encore indiqués, ce qui ne permet pas encore de connaître l’autonomie que le réservoir de 73,8 litres peut autoriser.

13 ct6 phev 1

Ecorché de la CT6 PHEV au salon de Shangai (22 au 29 avril 2015)

Dénommée PHEV (pour Plug-in-Hybrid Electriv Vehicle), la version hybride rechargeable est établie à partir de la version 4 cylindres turbo 2,0 à propulsion, combinée à un moteur électrique alimenté par une batterie lithium-ion de 18.4kWh logé entre les sièges arrière et le coffre. Le système de batterie est composé de 192 cellules prismatiques et utilise un système de contrôle thermique actif qui contribue à maintenir l’autonomie électrique pour la vie de la batterie. Un chargeur de 220 volts permet de recharger le système de batterie. La puissance totale du groupe motopropulseur est de 250 kW et de 586 Nm, et la consommation officielle est d'environ 2 l/100 km, avec une autonomie en mode électrique de 60 km (à titre de comparaison, la nouvelle Audi A6 L e-Tron dispose d’une batterie légèrement plus petite de 14,1 kWh qui est annoncée pour une autonomie de 50 km). D’après Travis Hester, l’ingénieur en chef exécutif de la CT6, le système fournit une "puissance douce et homogène" à toute allure. Cette CT6 électrique est par ailleurs équipée d’un système de freinage à récupération d’énergie "iBooster et ESP-HEV", qui aide à ralentir le véhicule ainsi qu’à récupérer autant d'énergie cinétique que possible. Cadillac affirme que cela donne "une meilleure sensation sur la pédale de frein " tout en offrant plus de possibilités pour le système arrêt au ralenti pour repartir. "La CT6 PHEV délivre l’accélération exceptionnellement souple et nerveuse que Cadillac et les conducteurs de berline de luxe exigent", affirme Travis Hester. "Nous avons réussi à obtenir une qualité de conduite supérieure à celle de nos concurrents PHEV en raison de notre système exclusif EVT." Le conducteur peut par ailleurs choisir entre trois modes de conduite, Normal pour les déplacements de tous les jours, Sport qui modifie la direction et de la cartographie de la pédale pour renforcer la sensation à l’accélération, et Hold qui permet aux conducteurs de déterminer le moment d’utilisation du moteur à essence. Le président de Cadillac, Johan de Nysschen, a souligné les progrès technologiques de la CT6 PHEV, ajoutant qu’elle allait offrir un mélange de performances et d'économie de carburant. "La CT6 est une vitrine technologique, ce qui en fait une plateforme idéale pour Cadillac pour offrir sa première hybride rechargeable," a-t-il dit. "Avec la CT6, Cadillac présente une nouvelle formule pour le prestige de luxe. Le système avancé hybride rechargeable est un élément clé qui offre une combinaison d’économie de carburant exceptionnelle, d’accélération nette et d’une grande autonomie en mode électrique".

Les équipements.

Bien entendu, une telle berline de luxe ne peut pas espérer une place sur le marché sans la panoplie habituelle de bazar électronique.

5 ct6 habitacle

L’intérieur de la CT6 bénéficie donc d’un équipement complet du style et de la technologie de Cadillac. Façonnés à partir de matériaux de haute qualité, les revêtements des surfaces sont taillés et cousus à la main. Sept agencements intérieurs sont proposés, à base de bois, de cuirs, de garnitures en fibre de carbone tressée et à de chrome Galvano. La climatisation à quatre zones HVAC permet à chaque passager, sauf à celui relégué au milieu de la banquette arrière, de régler sa propre atmosphère. Les sièges sont équipés d’un système de chauffage et de ventilation ainsi que d’un système de pression dynamique et de programmes de massage à réglages multiples. Les sièges arrière sont inclinables et ils sont réglables au niveau des lombaires. Les dimensions intérieures sont généreuses avec une garde au toit de 1,019 m à l’avant et de 0,965 à l’arrière, un espace aux jambes de 1,074 m à l’avant et de 1,026 m à l’arrière, une largeur aux épaules de 1,481 m à l’avant et de 1,425 m à l’arrière et une largeur aux coudes de 1,417 m à l’avant et de 1,356 m à l’arrière. L’éclairage ambiant personnalisable est constitué de LED. Le coffre offre une contenance de 484 litres.

7 ct6 tableau de bord 1

Le système d’info-divertissement CUE (Cadillac User Experience) bénéficie d’une importante mise à jour et se voit doter d’un écran tactile de 10,2 pouces (soit une diagonale de 25,9 cm) à haute définition. Les réglages de toutes les fonctionnalités du véhicule s’effectuent par cet écran, par un pavé tactile situé juste en avant de l'accoudoir du conducteur et par les boutons situés sur la console. Le pavé tactile dispose d’un système de reconnaissance de l'écriture.

9 ct6 ecran 10 2 pouces

L’interface de l’écran ressemble à celle d’un smartphone avec des grandes icônes, faciles à repérer, qui réagissent aux gestes instinctifs. Les passagers arrière disposent de deux écrans vidéo de 10 pouces (diagonale de 25,4 cm) qui surgissent des dossiers des sièges avant, de prises HDMI et USB et de commandes de contrôle audio et vidéo dans leurs accoudoirs. 

8 ct6 place arriere

La CT6 propose en option le système audio BoseMD PanarayMD et ses 34 haut-parleurs qui fournissent une qualité de son digne des plus grandes salles de concert. L’offre technologique est complétée par des prises de recharge de téléphone sans fil et par un système intégré 4G LTE (Long Terme Evolution) avec wifi incorporé.

Les équipements de sécurité comprennent le système de vision nocturne ‘Night Vision’ qui signale les obstacles se situant devant le véhicule. Il est combiné à un système de détection des piétons qui peut arrêter automatiquement la voiture si le conducteur ne parvient pas à le faire.

11 ct6 pieton

Le rétroviseur intérieur est couplé à un système vidéo pour donner une vue dégagée de l’arrière, grâce à une image reconstituée sans les obstacles que constituent les passagers et les montants de carrosserie arrière. En appuyant sur la touche jour/nuit du rétroviseur, le conducteur active la caméra arrière et obtient la diffusion en vidéo HD sur le rétroviseur intérieur qui est en fait un écran LCD de 1280 x 240 pixels.

10 ct6 retro

La CT6 dispose aussi d’un système de stationnement automatique.

La dernière option remarquable est le système de caméras à 360° qui permet d'enregistrer des vues avant ou arrière pendant la conduite et qui se peut se mettre automatiquement en marche si le système de sécurité détecte quelqu'un trop près de la voiture.

12 ct6 360

Le marché.

Le segment des grandes berlines de luxe est extrêmement disputé. Avec des marques comme Audi, BMW, Jaguar, Lexus et Mercedes, il n'y a pas de mauvais élément dans le peloton. Même la Hyundai Equus est une concurrente légitime pour rejoindre ce groupe. Récemment retouchée et disposant d’une large gamme de moteurs, l’Audi A8 est une rivale de haut niveau. Construite entièrement en aluminium, elle est la première berline de luxe légère. La Mercedes-Benz Classe S est souvent considéré comme la référence de la classe, et la S550 et ses variantes représentent encore luxe ultime. Comme l'Audi, la Classe S propose un vaste choix de moteurs et même une version hybride rechargeable. Enfin, la BMW Série 7 et la Lexus LS 460 sont également des institutions dans cette classe, avec des performances et un luxe que le CT6 devra égaler si elle veut être prise au sérieux. Attendue au début de l’année 2016, la Cadillac CT6 est annoncée à des tarifs allant de 54.490$ pour la version 2 l turbo à propulsion, à 56.940$ pour la version V6 3,6 l à quatre roues motrices et à 65.390$ pour la version V6 3 l double turbo à quatre roues motrices.

Si la production démarre aux Etats-Unis à la fin de cette année dans l'usine GM de Detroit-Hamtramck, la marque va également commencer à produire sa grande berline, notamment sa version hybride, dans la nouvelle usine Shangai-GM-Cadillac de Pudong Jinqiao, en Chine, au début de 2016.

Cadillac prévoit aussi d'exporter la CT6 en Europe, en Corée, en Israël et au Moyen-Orient. M. de Nysschen a également indiqué au Salon de New York que Cadillac allait se lancer dans la production de modèles à conduite à droite, à destination du Royaume-Uni, bien sûr, mais surtout des marchés comme le Japon, l’Australie, l’Asie du Sud-Est et l’Afrique du Sud. "C’est vraiment notre intention, mais […] cela se fera probablement dans sept ou huit ans."

C’est un mouvement nécessaire pour la marque américaine, car son succès ne peut être plus être défini uniquement sur son marché domestique. Cadillac prétendait avant être une norme pour le monde entier, et la CT6 fournit un bel aperçu de la façon dont GM et M. de Nysschen envisagent comment la marque veut de nouveau incarner ce slogan. De ce côté, au moins, l'aperçu semble prometteur.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site