La Matador en compétition

Compétition.

1972 mark donohue a ontario

En 1972, Roger Penske[i] choisit de faire courir le coupé Matador en NASCAR en remplacement des AMC Javelin qu’il utilisait jusqu’alors. Les voitures, deux coupés sans montants de 1972, sont assemblées par Holman-Moody. Au début de la saison, les "combattants de taureaux" (Bull Fighters, traduction littérales de Matador) courent sous les couleurs de l’équipe Penske avant qu’American Motors les soutienne officiellement. Les voitures sont peintes aux couleurs de la marque : bleu, blanc et rouge. Toutefois, ce soutien officiel n’empêche pas Penske de faire courir parfois les Matador sous ses propres couleurs ! En outre, chaque pilote de l’équipe Penske est inscrit dans plusieurs championnats américains et internationaux. Pour la saison 1972, les Matador ne participent ainsi qu’à 12 courses sur les 30 du championnat ; Penske les confit 4 fois à Mark Donohue[ii], 7 fois à Dave Marcis[iii] et une fois à Donnie Allison[iv]. Sur ces 12 courses, les Matador finissent 5 fois (avec comme meilleure place celle de 3° remportée par Donnie Allison à Riverside), mais abandonnent à 6 reprises (dont 3 fois sur bris de moteur) tandis que Mark Donohue a un accident à Ontario. Ces mauvais résultats déclenchent une certaine moquerie au sein des paddocks, et même Mark Donohue qualifie les Matador de "briques volantes". Pour la saison 1973, Roger Penske fait courir les Matador sous les seules couleurs d’AMC et il les inscrit à 10 courses. Mark Donohue prend le départ des deux premières épreuves et il remporte la course d’ouverture à Riverside le 21 janvier[v] !

1973 mark donohue a riverside

C’est la première victoire d’une Matador en compétition, et la première de Penske en NASCAR. Comme les Matador sont les premières voitures à utiliser des freins à disque en NASCAR, plusieurs équipes installent des freins identiques sur leurs voitures à la suite de cette victoire. Malheureusement, le reste de la saison est moins glorieux ;  Donohue abandonne sur casse moteur à Atlanta, puis Dave Marcis, qui prend le volant pour les 8 autres courses, abandonne 6 fois dont 5 sur casse moteur, et il est accidenté à College Station. Il finit la saison en terminant 8° à Dover et 5° à Rockingham.

1974 roger penske bobby allsion

Le nouveau coupé de 1974 remplace les "briques volantes" de la génération précédente. Mais avec une répartition de poids à 60% sur l’avant, la Matador n’est guère faite pour la compétition. La saison commence avec le soutien d’American Motors, mais la situation financière du groupe est insuffisante pour maintenir cet effort. Penske trouve en Coca-Cola le soutien nécessaire pour le reste de la saison. Les Matador participent à 17 courses, et elles en terminent 11 ; les 6 abandons sont dus à 3 casses moteur, une défaillance de pompe à eau, une de la direction, et un accident. Quatre pilotes se succèdent au volant : Gary Bettenhausen[vi] à 5 reprises (il a l’accident à Talladega mais il finit 4° à Michigan), Dave Marcis (1 seule course, à Darlington où il finit 6°), George Follmer[vii] (1 seule course, à Riverside, où il casse un moteur) et Bobby Allison[viii] (le frère de Donnie) qui effectue les 10 courses de la deuxième partie de la saison, et qui signe la 2° victoire de la Matador lors de la dernière épreuve de la saison aux 500 Miles d’Ontario (Californie) le 24 novembre 1974.

1974 bobby allison est le matador

Pour la saison 1975, Penske associe Coca-Cola et AMC pour faire courir Bobby Allison dans 19 courses. Toujours classé dans les 5 premiers des courses qu’il termine, Allison remporte 3 victoires : les 500 miles de Riverside le 19 janvier et les 500 miles de Darlington le 13 avril et de nouveau le 1° septembre[ix] ! Il remporte également les 125 miles de Daytona le 13 février, mais il s’agit d’une course hors championnat, et il finit second des 500 miles de Daytona trois jours plus tard. Malheureusement, il doit aussi abandonner à neuf reprises sur casse moteur. C’est en raison de ces nombreux problèmes mécaniques que Roger Penske se tourne vers Mercury à partir de 1976. Il fait néanmoins courir une dernière fois une Matador aux 500 Miles de Riverside en janvier mais Bobby Allison abandonne une fois encore sur casse moteur !

1975 bobbyallison

Cependant, le pilote ne l’entend pas de cette oreille. Délié de son contrat avec Penske, Bobby Allison décide de courir en indépendant en 1977 et, soutenu par la banque First National, il inscrit sa Matador, peinte ne bleu et orange, dans les 30 épreuves du championnat. Malgré 12 abandons (dont 8 sur casse moteur), il termine 15 fois dans les 10 premiers et obtient une 2° place aux 500 Miles de Nashville. Il termine à la 8° place du championnat.

1977 la matador de bobby allision

 



[i] Né en 1937, Roger Penske débute une carrière de pilote automobile en 1958 en parallèle de son activité de concessionnaire Chevrolet à Philadelphie.  Engagé dans plusieurs catégories (il participe même aux grands prix de formule 1 des Etats-Unis en 1961 et en1962), il remporte les 500 miles de Riverside NASCAR en 1963. En 1965, il met un terme à sa carrière de pilote et fonde sa propre écurie de sport automobile : Penske Racing. Il engage son écurie en Can-Am, en Trans-Am, en Formule Indy, en NASCAR, en endurance et en Formule 1. En tant que manager ; il a remporte 15 fois les 500 Miles d’Indianapolis depuis 1972.

[ii] Mark Donohue (né lui aussi en 1937) débute en course automobile avec sa Corvette en 1957. Il pilote une Ford GT40 aux 24 heures du Mans en 1966 et en 1967 puis il est engagé par Penske. Il remporte le championnat d’endurance américain 1967 avec une Lola T70 et 1968 avec une McLaren M6A, le championnat TransAm 1968 avec une Chevrolet Camaro Z28 et 1970 avec une AMC Javelin, ainsi que les 500 Miles d’Indianapolis 1972.

[iii] Deuxième pilote ayant eu la plus longue activité en NASCAR après Richard Petty (883 courses en 35 ans, sous le n°71), Dave Marcis est né en 1941 et il pilote de 1968 à 2002 ; il remporte 5 victoires et son meilleur classement au championnat est  second en 1975. Il fonde sa propre écurie en 1978.

[iv] Né en 1939, Donnie Allison court en NASCAR de 1966 à 1988 (242 courses, dont 10 victoires).

[v] Après avoir dominé le championnat Can-Am 1973 avec sa Porsche 917-30, mais lassé par la course automobile, Mark Donohue décide de mettre alors un terme à sa carrière. Il rempile cependant en Formule 1 pour Penske à la fin de 1974. Il se tue lors de la séance d’échauffement le matin du grand prix d’Autriche le 19 août 1975

[vi] Principalement pilote de formule Indy (de 1968 à 1994), Gary Bettenhausen (né en 1941) court de 1967 à 1996. Il remporte 6 victoires en Indy, et participe à 8 courses de NASCAR entre 1967 et 1974.

[vii] Champion Trans-Am 1972 sur AMC Javelin, George Follmer (né en 1934) s’est essayé à toutes les compétitions automobiles américaines de 1954 à 1986.  Il ne court en NASCAR qu’en 1974, et il participe à 13 grands prix de Formule 1 en 1973 pour Shadow ; il est le pilote le plus âgé à avoir prix un départ en F1 – 39 ans.

[viii] Frèreaîné de Donnie, Robert ‘Bobby’ Allison (né en 1937) est le 4° pilote le plus titré de NASCAR avec 84 victoires entre 1965 et 1988, et le titre de champion en 1983. Il dirige sa propre écurie de 1990 à 1996.

[ix] Le circuit de Darlington est utilisé à deux reprises, la première fois pour les 500 miles Rebel, la seconde pour les 500 miles Southern.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×